FIFA

Ne plus se faire marcher sur les pieds sans agresser les autres

Le FIFA : un outil pour dire les choses difficiles avec simplicité

Le RETEX (retour d’expérience) ou FEED-BACK vous permettra de dire en moins de 5 minutes à quelqu’un une chose difficile sans l’agresser

 

Cela vous donnera un avantage certain dans votre vie professionnelle. Vous gagnerez un temps précieux et vous passerez des messages clairs pour plus de performance.

Constat initial : 

Les gens n’aiment pas qu’on pointe leurs défauts. 

Il ne faut donc pas pointer leurs défauts mais montrer ce que leurs actions vont avoir comme impact sur votre réalité commune. C’est ce qu’on appelle l’”IMPACTOLOGIE” (la science qui identifie les impacts)

Le point clé du RETEX (Retour d’expérience) :

Le RETEX est structuré comme un MONOLOGUE mais on peut l’utiliser pour initier une conversation difficile. 

Quand on l’utilise comme un monologue, il génère de la frustration et il a beaucoup plus d’impact. 

Moyen mnémotechnique : 

MON FIFA -> Monologue / Ouvert / Neutre /// Fait concret / Impacts / Futur / Arrêt




Dans les exemples donnés par la suite, ils reposent sur la connaissance du profil de personnalité DISC et du SONCAS

LE RETEX concrètement !

MONOLOGUE : Les personnes à qui vous parlez vont chercher à prendre la parole pour se justifier. Le RETEX est un monologue et il est recommandé de couper court à la prise de parole avec une phrase du type :

« C’est assez difficile pour moi de dire ça, est ce que c’est possible de me laisser terminer. » Éventuellement ajouter : « On pourra en rediscuter à un autre moment, mais c’est important pour moi de continuer »

 

OUVERT : Demander à l’Autre si il/elle est disponible pour recevoir un RETEX.

C’est important de s’en assurer.

 

NEUTRE : Éviter tout jugement de valeur et rester le plus neutre possible ; c’est valable en particulier pour le FAIT CONCRET. 

LE RETEX EN LUI-MÊME

Tout RETEX  doit être préparé à l’avance, écrit et répété au moins une fois.

Pour bien maitriser cet outil, (conseil : entraînez-vous en faisant des RETEX positifs)

 

FAIT CONCRET : Partir d’un fait concret et précis, quantifiable et mesurable. Éviter les « ce n’est pas bien… » ou « j’ai l’impression que… » ou « Tu fais exprès… » …

Rester absolument dans le factuel : Tel jour à telle heure, tu as dit/fait…

 

IMPACTS : Pour que votre message ait un impact, il faut que vous montriez les impacts que le fait concret va avoir / a eu sur plusieurs domaines :

Vous-même, l’équipe, le travail, la motivation profonde de votre interlocuteur.

Vous pouvez mettre tous les impacts ou seulement quelques-uns.

 

FUTUR : Faire une ouverture vers le futur pour inciter à tirer les enseignements de la situation plutôt que de donner envie à votre interlocuteur de se justifier.

 

ARRÊT : Cette étape est vivement conseillée mais pas du tout obligatoire. L’intérêt est de gérer la frustration de l’interlocuteur pour renforcer l’impact du message qu’on veut passer.

Au besoin, employez les phrases suivantes :  « Tu as sûrement plein de choses à me dire à propos de ce feedback, mais je te demande d’y réfléchir. On pourra en rediscuter à un autre moment. » ou encore : « Je voulais te transmettre ce message et, pour moi, c’est important d’y réfléchir.».

 

 

CONSEIL : S’ENTRAÎNER AVEC DES FEED-BACK POSITIFS ! C’EST PLUS FACILE POUR ACQUÉRIR LA MÉTHODE.

LA FICHE SYNTHÈSE RETEX

Demander si la personne est ouverte/disponible à recevoir un Feedback

Monologue = Il y a plus d’impact au message en faisant un monologue mais ce n’est pas une obligation. Recommandation : Si la personne cherche à prendre la parole, il faut lui demander de vous laisser parler. 

Les phrases qui fonctionnent très bien dans ces situations : 

“C’est suffisamment difficile pour moi de te dire ça. Est-ce que tu peux me laisser terminer ?” 

“J’ai un message à te transmettre et j’aimerais le terminer.”

“On pourra en reparler une autre fois, mais est-ce que tu peux écouter ce que j’aimerais te dire et y réfléchir. Pour moi, c’est très important.”

EN BLEU, LES PHRASES QUE VOUS POUVEZ DIRE TEXTUELLEMENT 

Bonjour … est-ce que tu es (vous êtes) disponible ? 

J’aimerais te faire un Feedback

 

LE FAIT CONCRET

Le fait concret c’est quoi ? Le fait concret, c’est …

Fait concret précis quand, où, comment, avec quoi. Pas de jugement de valeur.

 

L’IMPACT

Pour moi, ça a 1, 2, 3, 4 impacts : 

Le premier impact : un impact sur moi-même … (quelle émotion ça suscite chez vous. Les émotions : dégoût, tristesse, peur, surprise, joie, colère) Vous pouvez aussi dire que vous ne vous sentez pas respecté, écouté…

Le deuxième impact c’est un impact sur l’équipe… (la dynamique de groupe, l’image du groupe, l’harmonie des relations…)

Le troisième impact c’est un impact sur le travail… (les résultats, les échéances, le respect des procédures, l’efficacité…)

Le quatrième impact c’est un impact sur toi/vous … insister sur la motivation profonde (à avoir identifié au préalable) en terminant avec la phrase magique : “parce qu’on est bien d’accord que c’est ça qui est important pour toi/vous

Ces 4 impacts sont très importants

On peut ne donner qu’1, 2, 3 ou 4 impacts.

 

ORIENTER VERS LE FUTUR

Maintenant, si je devais faire une ouverture sur le futur, je dirais …

Encourager à recommencer dans le futur (feed-back positif)

Encourager à être attentif, ne pas recommencer, plutôt faire comme ci, dans le futur (feed-back négatif)

 

ARRÊTER LA DISCUSSION

Il est recommandé d’arrêter la conversation pour plus d’impact mais cette étape reste à votre discrétion. Raccrocher le téléphone ou partir de la pièce ou changer de sujet.

L’objectif, c’est de transmettre le plus de messages positifs et négatifs pour que les gens avec qui vous travaillez/vivez/échangez… sachent ce qui est important pour vous. 

Il faut au moins 10 messages similaires pour qu’une chose soit vraiment intégrée.

LE CANEVA DU RETEX (que vous pouvez imprimer)

Bonjour … est-ce que tu es (vous êtes) disponible ? 

 

J’aimerais te/vous faire un RETEX/Feedback positif/négatif

 

LE FAIT CONCRET

Le fait concret c’est quoi ? Le fait concret, c’est …

 

 

 

 

L’IMPACT

Pour moi, ça a 1, 2, 3, 4 impacts : 

 

Le premier impact : un impact sur moi-même

 

 

 

 

 

Le deuxième impact c’est un impact sur l’équipe

 

 

 

 

 

Le troisième impact c’est un impact sur le travail

 

 

 

 

 

Le quatrième impact c’est un impact sur toi/vous

Terminer ce quatrième impact par parce qu’on est bien d’accord que c’est ça qui est important pour toi/vous

 

Ces 1, 2, 3, 4 impacts sont très importants

 

OUVERTURE VERS LE FUTUR

 

 

Maintenant, si je devais faire une ouverture sur le futur, je dirais …

 

EXEMPLES D’IMPACTS RETEX NÉGATIFS

Impacts sur moi

Ça m’a mis en colère parce que, pour moi, la réaction est inadaptée/décalée…

J’ai été surpris de voir ça venant de toi.

Ça m’a vraiment déçu.

J’ai été déçu par

ta capacité d’analyse. (fort impact sur bleus et rouges)

ta puissance de travail.

ta fiabilité.

la façon dont tu as géré cette situation.

parce que je pensais que tu serais capable de faire le job.

parce que je pensais ton réseau plus solide et plus engagé. (jaune)

parce que je pensais que tu saurais fédérer l’équipe. (jaune)

parce que je pensais que je pouvais compter sur toi.

Ça m’a vraiment fait peur et ça m’a littéralement angoissé-e. (pendant tout le we.)

Mon premier réflexe, ça a été le dégout.

Je me sens décrédibilisé-e.

Je me sens trahi-e.

Je me sens coupable parce que j’aurais dû être plus vigilant.

 

Impacts sur l’équipe

Ce que tu as fait, c’est une action individuelle et ça divise l’équipe.

Cette perte de contrôle, ça met le doute et ça baisse la confiance au sein de l’équipe.

Ça crée des tensions.

Ça génère une perte de confiance et ça va mettre du temps à revenir.

Ça montre qu’on ne peut pas compter sur toi.

Ça crée un véritable déséquilibre dans l’équipe.

Ça met une vraie mauvaise ambiance.

Ça fout la merde / crée de la difficulté pour tout le monde.

Ça fout tout le monde dans la merde/difficulté.

Ça aurait pu être simple mais ça devient compliqué pour tout le monde.

 

Impact sur le travail

Ça baisse la performance.

Pour moi on n’est pas en cible.

C’est un vrai échec mission.

Ça empêche les autres de faire correctement leur travail.

On ne sera pas au rendez-vous.

On n’arrivera pas à respecter les échéances.

On n’a pas respecté les procédures et ça aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus importantes.

J’ai l’impression qu’on ne peut pas compter sur toi.

On va devoir refaire le travail.

Ça risque de coûter le double.

Ça va créer des problèmes et il va falloir les gérer.

La tactique c’est facile

Premier test le jour de l’arrivée à la FS2. Trois questions, et 50 minutes: Donnez les missions du groupe Donnez les missions de l’équipe Donnez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *